Crédit photo Anne BIED

© 2019 Ensemble Ataïr
© 2019 Ensemble Ataïr
 
Thomas Quinquenel 

Originaire de Rouen, Thomas Quinquenel découvre la musique au conservatoire de sa ville natale à travers le basson. Il poursuit ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris et intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Gilbert Audin. Durant son master il profite de l’enseignement d’Eberhard Marschall au sein de la Hochschule Für Musik de Munich.

Se destinant au métier de musicien d’orchestre Thomas est rapidement invité à jouer au sein de formations comme l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre National de Bordeaux ou l’Orchestre National des Pays de Loire. En 2016 il intègre le Verbier Festival Orchestra. A cette occasion il a l’opportunité de jouer sous la direction d’Ivan Fischer, Antonio Pappano, Paavo Jarvi et Daniel Harding. En 2017 il remporte le concours de 2e soliste de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse. Dès lors, il est invité comme basson solo du Gürzenich Orchester Koln et du Philharmonia Zurich. En 2019 il remporte le concours de basson solo de l’orchestre de la Garde Républicaine.

Parallèlement à l’apprentissage du basson moderne Thomas Quinquenel s’intéresse à la musique ancienne et aux instruments historiques. Il s’initie au basson baroque auprès de Giorgio Mandolesi avant d’intégrer sa classe au CNSMD de Paris. Il commence alors à jouer avec  Les Siècles (F-X Roth), Les Musiciens du Louvre (M. Minkowski), l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique (J E Gardiner), Concerto Koln (K. Nagano) dans des salles comme la Philharmonie de Paris, le Carnegie Hall, La Elbphilharmonie, La Berliner Philarmonie, L’opéra de Berlin, le Tokyo Opera City etc.

Également passionné de musique de chambre, il collabore avec l’ensemble Ouranos, l’Opéra de Rouen, Linéa… En 2019 il fonde avec la violoniste Aude Marchand l’ensemble Ataïr.

Thomas Quinquenel est lauréat du concours K. M. Weber en 2012 et remporte le 3e prix du concours Interantional de Lodz.

 
Aude Marchand 

 C’est au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers qu’Aude Marchand débute le violon.

A l’issue de son cursus régional, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Vladimir Nemtanu. Durant son master, elle profite d’un échange Erasmus pour étudier à Londres à la Guildhall School Music and Drama, dans la classe de Jacqueline Ross. Toujours curieuse de découvrir différentes approches musicales, elle suit également les enseignements d’autres professeurs de renom tels que Suzanne Gessner, Christophe Poiget, Régis Pasquier, Sarah Nemtanu.

Se destinant à une carrière d’orchestre, elle intègre l’Orchestre Français des Jeunes puis quelques années plus tard le Verbier Festival Orchestra. À cette occasion, elle a l’opportunité de jouer sous la direction de chefs tels qu’Yvan Fisher, Paavo Järvi, Charles Dutoit, Jesus Lopèz Cobos. En 2016, après être sortie major de sa promotion du CNSMD de Lyon, elle réussit le concours pour intégrer l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine avec lequel elle joue dans des salles comme la Philharmonie de Paris, l'Opéra Comique ou le Festspielhaus de Salzbourg.

Forte de ces expériences, elle est appelée à jouer au sein d’orchestres français comme l’Opéra de Limoges, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse ou l’Opéra National de Lyon.

Également passionnée de musique de chambre, elle bénéficie de l’enseignement du quatuor Ysaye, fonde l’ensemble Eusébius et participe activement à la saison de musique de chambre de l’Opéra National de Bordeaux. En 2019, elle fonde avec le bassoniste Thomas Quinquenel l’Ensemble Ataïr.

 
Colin Peigné

Originaire de Tours, Colin Peigné y débute ses études musicales à l'âge de 7 ans puis intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jacques Deleplancque puis d'André Cazalet, où il obtient le Master de cor et un Master de Musique de Chambre en 2019. 

En 2012 il est lauréat du concours de la FMAJI. En 2016, il part étudier un semestre à la Hochschule für Musik und Theater de Leipzig.

Il est invité au sein de formations orchestrales réputées comme l’orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Chambre de Paris ou bien le Chamber Orchestra du Verbier Festival. 

Passionné de musique au sens large, il se tourne vers la musique contemporaine et se produit régulièrement avec des ensembles spécialistes du répertoire comme Ars Nova, 2e2m, L’instant Donné. Les recherches qu'il effectue sur son instrument l'amène à la création d'une sonothèque du cor (https://colinpeigne.wixsite.com/sonotheque), lexique des possibilités sonores de l'instrument.

Il est également membre fondateur du Big Band “The Mallet Horn Jazz Band” avec lequel il a enregistré un CD en 2015.

Depuis l'année 2017, il est cor solo de l’orchestre de l’Opéra de Reims

 
Oriane Pocard Kieny

Née en 1991, Oriane Pocard Kieny commence sa formation d’altiste au conservatoire de sa ville natale : Nantes. Elle est reçue en 2011 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) dans la classe d’alto de Sabine Toutain et de Christophe Gaugué. L’année suivante, elle joue déjà avec l’Orchestre Français des Jeunes en tant qu’alto solo.

 

Elle ajoute à cette formation parisienne un volet international en participant à deux tournées européennes au sein du Gustav Mahler Yougendorchester et à un échange académique aux États-Unis, au Cleveland Institute of Music, dans la classe de Jeffrey Irvine. Elle suit alors de nombreuses master classes avec les membres du Cleveland Orchestra et en profite pour commencer l’alto baroque auprès d’un membre de l’ensemble Apollo’s Fire.

 

Elle obtient son master au CNSMDP en 2016 et couronne ses années de formation par une saison passée en tant qu’académiste au sein du Royal Concertgebouw Orchestra d’Amsterdam, occasion pour elle de parachever son apprentissage de la pratique orchestrale. Elle multiplie en parallèle des expériences d’enseignement et de musique de chambre, parmi lesquelles un été au festival « Interlochen Center of the Arts » dans le Michigan, où elle fait partie du Coventry String Quartet, alors en résidence. Elle a également l’opportunité de collaborer avec l’ensemble de chambre (camerata) du Royal Concertgebouw Orchestra.

 

Aujourd’hui, elle travaille régulièrement au sein de nombreuses formations telles que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, Les Dissonances ou encore Les Frivolités Parisiennes

 
Benjamin Christ

A la fois musicien d’orchestre, chambriste et soliste, Benjamin rejoint en 2014 l’Orchestre de la Garde Républicaine. Il est de 2011 à 2017 clarinette solo au sein du prestigieux European Union Youth Orchestra. En tournée à travers l’Europe, les Etats-Unis ou le Moyen-Orient, on le retrouve alors dans les plus grandes salles du monde comme le Concertgebouw d’Amsterdam, le Konzerthaus de Berlin, le Carnegie Hall à New-York, le Washington Kennedy Center, le Abu Dhabi Arts Festival, etc., sous la direction des plus grands chefs de renommée internationale. Il joue aussi régulièrement au sein de différents orchestres symphoniques et lyriques français, en France et à l’étranger.

Originaire de la région lyonnaise, Benjamin se forme dès son plus jeune âge à la musique, au conservatoire de Bourgoin-Jallieu (38). Il continue ses études en région parisienne puis obtient un master au CNSMD de Lyon. Parallèlement, il porte un grand intérêt au jeu sur clarinettes historiques ainsi qu’à la direction d’orchestre.

Il se produit régulièrement en musique de chambre dans des formations variant de la sonate à l’octuor. En soliste, il a donné plusieurs concerts remarqués à Lyon (69), Saint-Etienne (42), Strasbourg (67), notamment les concertos de Mozart et Weber. Il fait en 2015 ses débuts unanimement salués par la critique sur la scène allemande, à l’invitation du Young Artists Festival Bayreuth. Il est lauréat en 2013 du Mécénat Musical Société Générale et du prix du Lionel Bryer Memorial Fund ; boursier de l’ADAMI en 2014.

 
Hugo Abraham

Hugo Abraham commence la musique par l'étude du violon et de la viole de gambe. Adolescent, animé d’une passion pour le jazz, il entreprend l'étude de la contrebasse.

 

Il poursuit ses études à Paris puis aux New England Conservatory (Boston), et enfin dans le département de musique ancienne de la Juilliard School (NYC).  Pendant ses études, il a été membre du Gustav Mahler Jugend Orchester, du Verbier Festival Orchestra ou encore de L’Orchestre Français des Jeunes.

Depuis son retour en France, iI se produit régulièrement avec une variété d’ensembles spécialisés (Ensemble Ictus, Ensemble Jupiter, ACRONYM, Les Arts Florissants, les Musiciens du Louvre, les Brigands…) ou au sein des grandes phalanges parisiennes ( l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de Paris…).

 

Il a eu l’occasion de jouer sous la baguette de chefs de renommée internationale (Ivan Fisher, Daniel Harding, Esa Pekka Salonen...) dans des salles et festivals majeurs ( La Philharmonie de Paris, Concertgebouw Amsterdam, Musikverein Vienna, Tokyo city Opera, Salzburg Festspiele, Alice Tully hall NYC…)

 
Manon Gillardot

Manon Gillardot commence le violoncelle à Orléans dans la classe de Raphaële Sémézis. Après un détour dans la classe d'Ophélie Gaillard à Aulnay-sous-Bois, puis de Michel Strauss à Boulogne-Billancourt, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où elle y obtient sa Licence dans la classe de Michel Strauss, puis son Master dans celle de Jérôme Pernoo.

 

Passionnée par l'orchestre, elle se forme avec l'Orchestre Français des jeunes et le Gustav Mahler Jugendorchester, deux orchestres de jeunes musiciens qui offrent un travail profond et intense avec les plus grands chefs d’orchestre dans les plus grandes salles d’Europe (Concertgebouw, Royal Albert Hall ...)

 

Enfin elle intègre la « Karajan Akademie », académie de l’orchestre Philharmonique de Berlin qui lui permit de jouer pendant deux ans à leur côté sous la baguette des plus grands chefs (Daniel Harding, Simon Rattle, Andris Nelsons...) En septembre 2016, Manon intègre l'Orchestre de Paris